Ronronthérapie : thérapie féline antistress pour les humains

60

Témoignages : Fériel Berraies Guigny, thérapeute et propriétaire de chats persans.

Cela fait quinze ans que 3 Persans accompagnent ma vie, ceux que l’on appelle les chats « chiens » tant ils sont collants et ont besoin de notre présence…

Autant vous dire qu’à la maison c’est une joyeuse ménagerie, et toute une organisation, avec haute gestion des « susceptibilités » car la doyenne, Isis, en vraie diva « divine » a du mal à accepter la nouvelle génération Missty et Osiris

Communiquer par la pensée

Ces trois magnifiques compagnons de route, m’amènent un équilibre psychologique important, autant à moi qu’à mes petits jumeaux. Malgré les difficultés notamment la santé d’ISIS qui a eu de gros soucis ces dernières années. L’été dernier, elle a disparu plus de deux semaines, dans la canicule tunisienne. Elle s’était perdue, elle voyait mal car les soucis de rein avaient amené un décollement irréversible de la rétine. J’ai vécu les affres du désespoir mais je lui parlais toujours, convaincue qu’elle m’entendait, à chaque muezzin je montais sur les toits de ma maison de Hammamet et lui disait combien je l’aimais. Je suis persuadée encore aujourd’hui, que les chats voient et sentent des choses que l’on ne voit pas, et qu’ils peuvent communiquer avec nous par la transmission de pensée.

Je me promenais à quelques kilomètres de notre maison de plage, 12 jours après sa disparition. Ma fille me dit « maman, tu crois qu’on la retrouvera » et alors que je lui répondais, j’entends un cri bizarre, je continue de marcher, puis je ne sais pas pourquoi, je fais marche arrière, et je crie ISIS. Tout à coup apparait sur le mur d’une maison inconnue, mon chat amaigri, affaibli, qui hurlait pour me dire, « viens me chercher, je suis là ». Ce 8 Août c’était la journée internationale du CHAT !

Se « déparasiter » grâce au chat

Sa convalescence fut horrible, elle faillit mourir …mais aujourd’hui elle est heureuse de vivre. C’est pour moi une grande leçon de courage et de résilience. Oui nos amis, nous apprennent à vivre et à surmonter parfois l’insurmontable : la perte, la maladie, le deuil, la souffrance…

Par mon métier de thérapeute, je suis beaucoup confrontée à la souffrance humaine et je dois me « déparasiter ». Les chats et leurs ronrons m’amènent une dose d’antistress inégalable. Ils absorbent les énergies négatives, autant dans la maison, qu’en moi.

D’ailleurs, à chaque drame de ma vie, Isis refuse de sortir, comme si elle considérait qu’elle devait « observer « une certaine période de deuil et de sagesse. Les chats sentent la mort, le danger… ils sentent la peine et la colère. Quand je « hurle » ou que j’ai une discussion à la maison, leurs poils se hérissent, elles n’aiment pas la colère. Elles ont leur intelligence propre et croyez-moi, elles ont leurs valeurs à elles, tout autant admirables.

La ronronthérapie est un outil antistress

Dans « Tout sur la psychologie du chat » de Joël Dehasse (Odile Jacob) des études attestent l’idée que les propriétaires de chats ont une meilleure santé psychologique. Jean-Yves Gauchet, vétérinaire toulousain et inventeur de la « ronronthérapie », a été le premier à le démontrer. Selon une étude de l’association Animal Voice, après des lésions ou des fractures, les chats ont cinq fois moins de séquelles que les chiens, et retrouvent la forme trois fois plus vite. Car émettre ce son du ronron, leur permet de mieux faire face aux situations dangereuses et augmentent leur capacité de changement.

Le ronron est l’expression de leur bien-être mais serait aussi la voie de leur guérison. Tout comme pour le sport, l’endorphine (la fameuse hormone du bonheur), générée par le ronron du chat, utiliserait le même chemin dans le cerveau, à travers le circuit hippocampe-amygdale, une structure étroitement liée aussi au déclenchement de la peur, indique le vétérinaire Jean-Yves Gauchet. Les ronronnements exercent un effet positif sur l’Homme en raison de la fréquence des vibrations dites basses comprise entre 25 et 50 Hertz.

Une éponge de nos peines et de nos émotions

Le chat ronronne pour se faire du bien, mais aussi pour nous faire du bien !

Il est le bouclier de nos énergies négatives, il sait qu’ainsi il aura toute notre attention, dès qu’on se sentira mieux. Le chat est capable de repérer notre souffrance, instinctivement, grâce aux phéromones que nous émettons. Chaque émotion a sa propre odeur.

Véronique Aïache, journaliste et auteur de « l’Art de la quiétude, ces chats qui nous apaisent » (Flammarion) cite plusieurs expériences : «En 1982, Aaron Katcher, psychiatre américain, prouve en direct devant des caméras de télé que caresser un chat diminue l’anxiété, la tension artérielle, donc le risque d’infarctus. Dennis R. Ownby, responsable de la section allergologie et immunologie de l’université de Géorgie, aux États- Unis, conclut, au terme d’une étude de sept ans, qu’en étant quotidiennement au contact de chats, on s’expose à des molécules connues pour leur efficacité protectrice du système immunitaire. »

Les effets du ronron sur le corps humain :
  • absorber les ondes négatives
  • baisser notre rythme cardiaque, limitant ainsi le rythme d’infarctus
  • entraîner une production de sérotonine dans le corps : il s’agit de l’hormone dite « du bonheur », impliquée dans la régulation et la qualité du sommeil et de l’humeur ;
  • jouer le rôle d’« antistress» en régulant la tension artérielle, donnant un coup de fouet aux défenses immunitaires, apportant un soutien psychomoteur.
  • calmer l’anxiété, l’agressivité et ainsi favoriser l’endormissement.
  • guérir plus rapidement. Certaines études auraient mis en lumière l’action anabolisante des ronronnements permettant une meilleure récupération en cas de blessure
Et si on n’a pas chat ? On peut…

Allez dans un bar à chats vous permettra de vous détendre dans une pièce exclusivement consacrée aux chats, vous pourrez les nourrir, les caresser, jouer avec eux

Ecoutez un CD audio de ronronnements.

Feriel Berraies Thérapeute

VOUS AUSSI RACONTEZ-NOUS VOS ANIMAUX ET DITES NOUS TOUT SUR LEUR INTELLIGENCE

Laisser un commentaire