[Révolution française] Les plus opprimés portent une plus grande sensibilité envers les animaux

99

L’historien Pierre Serna continue son récit au coeur d’une société racialiste post-Révolution Française où le racisme est devenu savant. Il s’interroge ici sur le parallèle entre la lutte contre l’animal et le racisme et comment des plaidoyers radicaux pour le régime végétarien se sont imposés dans la sphère publique.


[Révolution Française] « Les plus oppressés… par lanimaletlhomme