L’animal et l’homme est une association bénévole de contenu web et de création d’événements consacrés aux intelligences animales.

Notre mission

Porter auprès du public cette passionnante révolution qui entraîne de profonds bouleversements écologiques, scientifiques mais aussi philosophiques.

Car découvrir les incroyables talents des animaux qui nous entourent, les chiens et chats bien sûr mais aussi les vers de terre, les éléphants ou les poissons, bouleverse notre regard sur notre rapport au monde et sur nous-mêmes, puisqu’il y a de l’intelligence dans tout ce qui est vivant…

Nous parlons de l’intelligence au sens « grand public »  du terme qui englobe la cognition, l’empathie, les relations sociales, la solidarité, l’adaptabilité etc.

Les animaux ont tant à nous apprendre !

Comment ?

Pour nourrir votre réflexion, nous interviewons des spécialistes, collectons des informations, organisons des évènements avec des conférences dont le contenu est publié dans des livres

Qui ?

Yolaine de La Bigne,

Journaliste de presse écrite et radio, auteure de plusieurs livres, Yolaine de la Bigne a été l’une des premières « rurbaines » – millésime 93 – en s’installant en Bretagne tout en continuant à travailler sur Paris, sautant de TGV en TER pour assurer notamment sa chronique quotidienne sur France-Info « Quelle Epoque Ethique ! ».

*en savoir plus en bas de page.

Maëlle Guignard de La Bigne,

Étudiante en psychologie clinique et passionnée d’animaux, la fille de Yolaine de la Bigne gère le site internet depuis sa création en 2016.

Maëlle accompagnée de notre fidèle destrier, Popeye

NOTRE MECENE

BOTANIC®, UN PARTENAIRE ENGAGÉ

Groupe familial, botanic® est une enseigne nationale de jardinerie et animalerie. Une jardinerie naturelle qui propose uniquement des produits et solutions pour jardiner au naturel. Depuis ses origines, botanic® s’est engagée à ne pas commercialiser ni de chiens ni de chats, et pour le soin de animaux de compagnie, botanic® ne propose plus aucun antiparasitaire à base de pesticides chimiques mais que des solutions naturelles.

www.botanic.com

*suite Yolaine De la Bigne

L’écologie : déjà sensibilisée à la nature grâce à ses collaborations avec Nicolas Hulot pour l’émission Ushuaïa, c’est là, dans les Côtes d’Armor de son enfance, qu’elle a pris réellement conscience de l’urgence d’agir et s’est lancée dans diverses actions pour défendre l’environnement : replanter des kilomètres de haies bocagères avec son mari l’architecte-paysagiste Régis Guignard (ce qui lui a valu en 2002 le prix Terre de Femme de la Fondation Yves Rocher), tenir la page « Ecolo-J » dans le magazine Jonas (2001), écrire des chroniques radio « les bonnes nouvelles de lenvironnement » pour Nature et Découvertes diffusées sur une centaine de radio-locales (2006),  créer la Fêt Nat’ (dès 2006 : fête de la nature et de l’écologie sur Paris avec défilés de mode, ateliers de recyclage, spectacle…), un évènement qui lui vaut d’être Femme en Or 2007, la publication de « Lagenda vert 2009 » chez Arthaud.

Mais surtout, en 2009, elle lance le premier gratuit sur l’environnement, Néoplanète qui va se développer avec son site www.neoplanete.fr et aujourd’hui la première web-radio 24h/24 sur la défense de la planète présentée de façon positive, joyeuse et grand public.

Les animaux : en 2016, considérant que « la mission est accomplie » et que les grands médias se sont enfin emparés des sujets liés à l’environnement, Yolaine de la Bigne se concentre sur sa passion, les animaux. Toujours de façon engagée mais par un biais particulier : leurs intelligences . La 6ème extinction et l’emprise humaine sont devenues un génocide animal. Il faut aider à la prise de conscience de leurs talents et de leurs rôles primordiaux sur cette planète car

sans les animaux, les humains ne pourront survivre.

Elle crée cette année-là lUniversité d’été de lanimal au château de la Bourbansais (Bretagne) et le site internet Lanimal et lhomme, (www.lanimaletlhomme.com), rendez-vous des intelligences animales.

En 2018, Yolaine lance la Journée mondiale des intelligences animales à Thoiry, puis à la Cité des Sciences et de l’industrie à Paris la Villette.