Partageons-nous un langage avec les singes ?

langage avec les singes
Chez les grands singes on parle aussi avec les mains

Les chimpanzés et les bonobos utilisent un riche langage gestuel pour se faire comprendre. Avec des similitudes démontrées par une étude récente. Un langage du corps dont l’homme aurait peut-être aussi hérité.

Mêmes gestes pour dire la même chose 

Même s’ils ne se fréquentent pas dans la nature, les bonobos et les chimpanzés sont des espèces étroitement apparentées, qui ont partagé un ancêtre commun il y a environ un à deux millions d’années. Chimpanzés, bonobos , orang-outans,  gorilles et  hommes sont classés dans la famille des hominidés. 

On savait que ces deux espèces ont chacune un répertoire de plus de 70 gestes et que 90% d’entre eux sont les mêmes, mais servaient-ils aussi aux mêmes fins. Pour le découvrir, des chercheurs ont observé plus de 60 bonobos sauvages et répertorié plus de 2 300 interactions où des gestes distincts ont été utilisés. Pour ensuite déterminer ce que les gestes signifiaient, ils ont examiné comment le destinataire répondait au geste initial et si l’émetteur semblait satisfait de cette réponse. En utilisant cette approche, les scientifiques ont pu identifier 33 significations gestuelles chez les bonobos, qu’ils ont comparé à la signification des gestes des chimpanzés. 

Savez-vous parler le bonobo ?

Par exemple, si un bonobo touche son bras tendu devant un autre bonobo, celui-ci répond en grimpant sur le dos du premier. Pour dire « Va-t-en ! » ou « C’est bon, ça suffit ! » il  faudra balancer énergiquement le bras et la main vers l’extérieur comme on peut le voir sur cette vidéo

Mais à bien y regarder nous le faisons aussi naturellement, tout Sapiens que nous sommes…

Les bonobos et les chimpanzés pourraient se comprendre

Les scientifiques se sont aperçus qu’une grande partie de ces gestes avaient la même signification entre les deux espèces. Par exemple un bonobo comme un chimpanzé demandera à un congénère de lui faire sa toilette en se grattant vigoureusement le bras. Et s’il réclame quelque chose, en général de la nourriture, il caresse la bouche de son interlocuteur. 

Les résultats de ces observations rapportées par le site Gurumed suscitent de nouvelles questions. Pourquoi un langage corporel partagé chez deux espèces qui ne vivent pas sur les mêmes territoires, et n’ont donc pas la nécessité de communiquer entre elles ? Comment cette similitude d’expressions s’est-elle développée ?

Héritage biologique ou culturel ?

«Le recoupement des significations gestuelles entre les bonobos et les chimpanzés est assez substantiel et peut indiquer que les gestes sont biologiquement hérités», explique l’auteur principale de l’étude, Kristy Graham, de l’Université de York. Cependant je me demande pourquoi ce qui est d’ordre culturel chez l’homme – et quoi de plus culturel que le langage – est assigné à la biologie chez les animaux. Peut-être parce que les auteurs de cette étude ne veulent pas prendre le risque de provoquer une levée de boucliers parmi leurs confrères. La question de la « culture animale » fait polémique dans le milieu scientifique.

Un langage du corps dont l’homme aurait peut-être hérité

Cette question de la transmission d’une gestuelle ancestrale pourrait également s’étendre à l’homme, à condition de parvenir à déterminer si l’humain partage ou comprend une partie de ce langage corporel commun aux chimpanzés et aux bonobos.

« À l’avenir, nous espérons en apprendre davantage sur la façon dont les gestes se développent tout au long de la vie des grands singes. Nous commençons également à examiner si les humains partagent certains de ces gestes et de comprendre leurs significations. » conclue Kirsty Graham, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives.