Les ours blancs du Centre d’Elevage et de Recherche Zoologique Augeron, près de Lisieux

Il y a environ 120 ours blancs en Europe

Podcast diffusé sur Sud Radio, de Yolaine de la Bigne avec Sophie Gaillard, sur l’arrivée de 2 ours blancs au centre zoologique du CERZA.

Sophie Gaillard : Vous êtes allé à Lisieux pour voir deux ours blancs qui viennent d’arriver au centre zoologique du CERZA

Yolaine de la Bigne : Nicky et Mona sont deux jeunes filles très mignonnes et très poilues d’à peine deux ans, nées en Hollande et qui sont arrivées il y a quelques jours en Normandie. Ce parc du CERZA, le Centre d’Élevage et de Recherche Zoologique Augeron, près de Lisieux, s’étend sur une jolie vallée de 80 hectares afin de laisser beaucoup d’espaces aux animaux. On le parcoure à pieds ou en petit train. On y voit plus de 1500 animaux, dont une majorité en voie de disparition comme les rhinocéros blancs, les ours à lunettes et maintenant ces ours polaires.

“Le CERZA participe d’ailleurs à plus de 200 programmes de reproduction d’espèces menacées dans le monde.”

SG : Il y a beaucoup d’ours blancs dans des zoos, ils arrivent à s’acclimater ?
YdlB : Dans la toundra il fait parfois 26 degrés, donc pas de soucis de climat. Il y a environ 120 ours blancs en Europe. Et en France, on en voit dans 5 institutions. Cela fait partie d’un programme de conservation et de protection. Un programme particulièrement important car l’ours polaire comme le panda d’ailleurs, est devenu un des emblèmes des ravages dus au réchauffement climatique. L’ours blanc attire le public avec sa tête de nounours alors que c’est un des prédateurs les plus dangereux au monde, il fait passer des messages, celui d’une nature en grand danger qu’il faut protéger en urgence.
SG : Cela a nécessité un certain investissement je suppose
YdlB : Le CERZA a aménagé un grand enclos de 3 hectares dans le style de la toundra, ce paysage typique des régions polaires, sorte de tapis d’herbes, de mousses et de lichen où vivent les ours blancs, avec bassins, cascades, tanières, plages de sable, rocher, bref de quoi s’occuper. Comme ce sont des animaux très intelligents, il faut les stimuler pour qu’ils ne s’ennuient pas et soient heureux. On va donc leur installer des jeux, on leur donne à manger en cachant la nourriture dans toutes sortes d’endroits différents pour qu’ils la cherchent comme dans la nature. On leur réserve parfois des surprises avec un nouvel aliment comme un glaçon de viande etc. Le CERZA veut mettre toutes les chances de son côté pour que ces animaux magnifiques soient bien.

“On peut les aider en parrainant un ours : en échange d’un don on a son nom près de l’enclos et on reçoit des nouvelles par la newsletter.” 

Une façon de participer à la sauvegarde de ces animaux magnifiques qu’il faut protéger des dangers de l’extérieur pour un jour, espérons-le, sauver leur espèce !