Les fourmis vont elle nous dévorer ?

L’expression le dit bien : « donner un grand coup de pied dans la fourmilière », c’est provoquer un chaos sans nom, en politique (sic !) comme en biologie. L’impact des activités humaines obligent les fourmis à quitter leur milieu naturel pour migrer. Agressives et envahissantes, certaines espèces menacent alors directement la biodiversité en détruisant les écosystèmes qui se trouvent sur leurs chemins. Elles posent même un sérieux problème à l’espèce humaine. Des scientifiques ont conçu une bande dessinée pour comprendre ce phénomène passionnant et inquiétant. 

Elles ont eu la peau des dinosaure

Les fourmis possèdent des capacités exceptionnelles. Elles peuvent porter jusqu’à 50 fois leur poids. A taille égale, elles courent plus vite qu’un cheval lancé au galop. Des super pouvoirs qui en font une championne du règne animal sur notre planète depuis qu’elles ont eu la peau des dinosaures. D’ailleurs n’est-ce pas plutôt «leur» planète puisque leur biomasse est supérieure à la notre ? 

Envahissantes car poussées à la migration

Les fourmis sont indispensables à l’équilibre des milieux naturels en participant à la dispersion des graines, en nettoyant les écosystèmes et en apportant des nutriments à la terre, nous rappelle Usbek & Rica. Elles sont d’une intelligence collective et individuelle rare. Mais attention à ne pas tout désorganiser. Victimes du changement brutal de leur milieu, par exemple à cause du réchauffement climatique, les fourmis se déplacent pour chercher de nouveaux territoires, bouleversant ou détruisant les écosystèmes locaux. Leurs déplacements, facilités par les transports humains (bateaux, avions), participent d’un essaimage dangereux voir catastrophiques pour la biodiversité. La bande dessinée de vulgarisation scientifiques la guerre des fourmis nous le montre avec pédagogie et une dose d’humour qui fait du bien. Signée Mathieu Ughetti, illustrateur et vulgarisateur scientifique, et Franck Courchamp, directeur de recherche à l’Université Paris-Sud et au CNRS, cette BD consultable gratuitement en ligne, se concentre sur les espèces dites « envahissantes ».

Des super prédateurs sur le pied de guerre

Imaginez les dégâts faits par une armée de fourmis folles jaunes qui lancent un spray d’acide dans tous les sens tout en se déplaçant à une vitesse folle, ou de fourmis de feu tropicale qui ravagent les cultures et piquent tout ce qui bouge, ou encore de fourmis destroyer qui rongent les câbles électriques, font leur nid dans les ordinateurs, et envahissent les immeubles… Elles déciment les autres insectes, attaquent les oiseaux, les rongeurs, les grenouilles, certaines s’en prennent même aux éléphants ! 

Les invasions biologiques sont en cause dans plus de la moitié des extinctions d’espèces animales et végétales.

Alors, tous aux abris, car c’est la fin de l’espèce humaine ??? Avec la guerre des fourmis, un nouvelle épisode en ligne vous propose chaque semaine de partir à la découverte de ces petites bêtes fascinantes et dangereuse. Raphael Gamand, fondateur d’Insecto et spécialiste des fourmis, viendra à l’Université d’été de l’animal avec des fourmilières pour nous décrire leur vie. Ne ratez pas ce rendez-vous le dimanche 26 août.