LEGISLATIVES – Ce que propose le Parti Animaliste

123

Vous avez certainement aperçu l’affiche d’un petit chaton attendrissant accompagné du slogan « Les animaux comptent votre voix aussi ». C’est celle d’un nouveau venu en politique : le Parti Animaliste. Fondé le 14 novembre dernier, c’est la première fois que ce parti défendra 147 candidats dont 17 à Paris pour tenter de décrocher quelques sièges à l’Assemblée Nationale.

«Notre objectif est de mettre sur le devant de la scène la cause animale, domestique ou d’élevage, qui n’est pas assez représentée dans les partis traditionnel» défend Jérome Hirigoyen dans Le Parisien, candidat dans la la 4è circonscription de Paris.

Parmi les mesures phares de ce parti « monothématique », la volonté de créer un ministère de la Protection animale, interdire la corrida, les combats de coqs, le gavage et la fourrure. Il souhaite également interdire le broyage des canetons dans les élevages de poule et fixer un objectif national de réduction de la consommation de produits animaux de 25% en 2025.

Un combat dans l’air du temps

La cause animale est aujourd’hui un sujet pris très au sérieux. « Il y a quelques années encore, on aurait ri du Parti animaliste et de ses affiches, Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Petit à petit, la sensibilité à l’égard des animaux s’est accrue, les opinions ont changé ». explique Daniel Boy, directeur de recherche au centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof), interrogé dans 20 minutes.

Et l’activisme des associations de défense animal n’y est pas pour rien. Scandale après scandale, les révélations de L214 ont interpellé l’opinion publique de manière très concrète. Selon un sondage Ifop 2012 « 81 % des Français jugent la cause animale importante » et « 29 % des Français déclarent que les propositions des candidats en matière de protection animale peuvent influencer leur vote. »

Conscient qu’il ne décrochera certainement aucun siège, le Parti animaliste vise tout de même les 1% au premier tour. Aux Pays-Bas, le parti pour les animaux a obtenu cinq sièges au Parlement. Une alliance avec les partis animalistes européens est d’ailleurs envisagée pour les prochaines élections européennes, en 2019.

Retrouvez tous les candidats du Parti Animaliste par ICI

partianimaliste2partianimaliste3partianimaliste4