Le langage du hérisson

On les voit en ce moment sortir de leur hibernation et, s’ils sont de moins en moins nombreux malheureusement, on les connait mal car ils ont été peu étudiés.
Le naturaliste de la LPO, Philippe Jourde, publie un livre très complet sur nos connaissances actuelles.
Comment communiquent-ils par exemple? Certainement grâce aux odeurs et d’autres moyens.
Quant à leurs vocalises, les rares travaux sur ce sujet parlent de :
– babils aigus des nouveaux-nés
– pépiements des jeunes, sortes de sifflements aigus pour dire à maman qu’on a faim
– gloussements émis par la mère pour apaiser ses petits
– soufflements, séries d’expirations brusques par les narines pour faire peur ou défier une mauvaise rencontre
– grognements, son raclé et sourd produit uniquement par les mâles avant une attaque
– clappements de langue ou grincements en série pour annoncer sa présence et dire aux étrangers qu’ils devraient passer leur chemin
– hurlements de détresse en cas de danger important
Pour mieux connaître le hérisson, l’excellent ouvrage de Philippe  Jourde, a reçu le prix Jacques Lacroix du meilleur livre de la nature décerné par l’Académie française. Edition Delachaux et Niestlé.