C’est quand on le martyrise et qu’on l’extermine que l’on comprend enfin l’intelligence de l’animal, un débat moral primordial comme on peut le voir avec l’éthologue Frans de Waal qui a sorti « Sommes pour trop bêtes pour comprendre l’intelligence des animaux » aux éditions Les liens qui libèrent.