Des chatouilles pour mesurer le bien-être des rats

Selon des recherches allemandes de 2016, on savait que les rats étaient sensibles aux chatouilles. Les guiliguili semblaient leur plaire et on en avait déduit qu’ils aimaient bien rigoler.

Mais les choses sont plus complexes d’après l’étude que l’université de Bristol vient de publier dans la revue Current Biology, car tous les rats n’apprécient pas d’être chatouillés. 

Certains vocalisent beaucoup et manifestent à grands bruits leur joie mais d’autres restent silencieux et serrent les dents en attendant que ce soit fini. 

Les chercheurs notent donc que  les rats sont plus “honnêtes” que les humains et les autres primates qui font parfois semblant de s’amuser. “Le rire humain est complexe et lorsqu’une personne est chatouillée, elle peut rire même si elle ne trouve pas l’expérience agréable”.

Quel intérêt ? Est-ce bien sérieux que des chercheurs s’amusent à chatouiller des rats? Cela pourrait permettre de mieux mesurer leur émotions et, par conséquence, d’améliorer leur bien-être. Et il y a fort à faire pour ces pauvres rats de laboratoire dont la vie est à pleurer…