Se rendre invisibles aux yeux des chasseurs. Une technique que les biches élaphes (cervus elaphus) apprennent avec le temps. C’est ce que révèle un récente étude publiée dans la revue Plus One.

Pendant cinq ans, des scientifiques ont suivi 49 biches dans une zone de 46.000 m2 située au sud de la Colombie-Britannique et de l’Alberta (Canada). Et le résultat est sans appel : la survie de ces biches intervient bien en réponse à un apprentissage au cours du temps plutôt que par un mécanisme de sélection naturelle.

Les données obtenues par ces scientifiques ont révélé que, en présence des chasseurs, ces biches s’adaptent et changent de comportement en vieillissant. Elles apprennent donc de leur expérience pour devenir quasi invulnérables auprès d’eux.

Mieux, suivant l’heure de la journée et même la saison, les biches vont savoir privilégier certaines zones plus sûres que d’autres pour vivre. En période de chasse, elles restent à la lisière de la forêt mais évitent de se rendre en son cœur. Elles passent également plus de temps sur des terrains accidentés et pentus tout particulièrement lorsque la saison de la chasse à l’arc a débuté. Ingénieux !

SOURCE : Science et Avenir