« Tu as un drôle de langage ! », dit la baleine à la nouvelle venue.

2615

La baleine bleue avait fait un long voyage. Elle venait de l’hémisphère Sud. Poussée par un désir d’aventure elle promenait maintenant ses fanons dans les eaux de l’hémisphère nord. La première congénère qu’elle croisa avait un drôle d’accent. C’est tout juste si elle comprit ce que cette baleine bleue du nord lui chantait. Tout autant surprise, la régionale de l’étape lui dit « Tu as un drôle de langage, toi ! Tu viens d’où ? ».

Cette histoire est tout à fait plausible. ” Ces mammifères possèdent des dialectes », explique Flore Samaran, chercheuse à l’Ensta Bretagne. « Chez les baleines bleues pygmées, les signatures vocales diffèrent suivant la répartition géographique “. Alors qu’il s’agit de la même espèce et de la même sous-espèce. Les accents ne seraient donc pas l’apanage de l’espèce humaine.

Singes.

L’observation de deux groupes de chimpanzés apporte un éléments encore plus troublant. « Depuis que nous sommes ici nous avons pris l’accent du pays », pourraient dire les singes nés dans un zoo hollandais et qui ont migré depuis plusieurs années en Écosse. Selon les scientifiques, les primates hollandais auraient délaissé leur cri aigu pour un son plus grave correspondant à l’accent utilisé par les chimpanzés écossais.

Oiseaux.

Chez les oiseaux aussi le langage est varié, « il existe des dialectes suivant les régions. Les oiseaux d’une même espèce ont des accents en fonction de leur lieu de vie », explique  Michel Kreutzer, éthologue.

Poissons.

Même constat chez les carpes qui, loin d’être muettes, se signalent par leurs accents notamment pour choisir des partenaires sexuels. J’ai même entendu une carpe citée un écrivain français (Miguel Zamacoïs): « Avoir l’accent, enfin, c’est chaque fois qu’on cause, Parler de son pays en parlant d’autre chose. »

source

2 Commentaires

  1. Bonjour. J’ai remarqué depuis longtemps que les merles ne chantent pas de la même façon, n’ont pas le même “phrasé”, d’un endroit à l’autre. J’ai pensé qu’il s’agissait, entre autres, de l’influence des autres oiseaux du voisinage, car le merle peut imiter certains chants et les reprendre à son compte et à sa manière…

    • Les scientifiques sont en train e découvrir que presque tous les animaux ont un accent et en tout cas les oiseaux, c’est passionnant car cela montre, une fois de plus, qu’il n’y a pas des merles ou des baleines mais toutes sortes de merles et toutes sortes de baleines. Comme pour nous les humains. Une nouvelle leçon d’humilité!

Laisser un commentaire