« L’araignée tisse différentes sortes de toiles, ou plus précisément de fils, à chaque fois dans un but précis. »

3874

« Une conférence sur les araignées ? Vous n’y pensez pas ! Rien que d’en regarder une en photo et je suis tétanisée ! » Glurps, le fil est tendu : parler des araignées n’est guère aisé ! Mais bravant leurs peurs, les participants firent salle comble et sont sortis en souriant : « Incroyable, je crois que je vais aimer les araignées ! ».

Elle est comme ça Christine Rollard ! Cette arachnologue du Muséum National d’Histoire naturelle a le talent de vous prendre dans sa toile et susciter votre admiration devant ces petites bêtes qui ne sont pas « velues » mais « soyeuses » (beaucoup plus chic), venimeuses mais pas dangereuses (beaucoup plus rassurant) et qui cherchent surtout à fuir l’homme (beaucoup plus rassurant, bis).

Le monde des araignées est étonnant d’ingéniosité et de beauté. Certaines vivent dans des bulles d’air sous l’eau quand d’autres se fabriquent des avions avec un fil au bout duquel elles s’envolent en s’appuyant sur les courants d’air. C’est d’ailleurs la méthode employée par les petits pour parcourir des dizaines de kilomètres grâce à leur fil et au vent afin de vivre leur vieailleurs que dans les jupons de leurs mères. D’autres optent pour la course, le saut ou la nage…

Elles ont toutes sortes de techniques de chasse et certaines peuvent même prendre la couleur d’une rose ou d’un glaïeul pour y piéger les insectes. Elles dansent, font du tam tam avec leurs pattes pour séduire leurs dulcinées…

« Madame Araignée » est l’une des meilleures spécialistes de ces jolies créatures et leur voue sa vie au point de porter des bijoux en forme d’araignées !

Elle organise régulièrement des séances de désensibilisation pour les phobiques et obtient de formidables résultats en expliquant les multiples talents des quelques 40 000 espèces d’araignes décrites dans le monde, sachant que selon elle « il en reste au moins autant à découvrir ».  Ecoutez la conférence de Christine Rollard et bienvenu au club des fans d’araignées (mais si mais si)…

 

Ses publications :

Les voyages de la femme araignée avec Vincent Tardieu (éd. Belin)

Portraits d’Araignées avec Philippe Blanchot (éd. Quae)

A la découverte des araignées avec Alain Canard (éd Dunod)

La fonction venimeuse coordination de l’ouvrage avec Jean-Philippe Chippaux et Max Goyffon (édb Lavoisier)

 

2 Commentaires

Laisser un commentaire